16/11/2003

Démocratie

Nous sommes en démocratie, parait-il!...
Vous pouvez donner votre avis librement.
Vous pouvez voter et choisir.
Etc…
Ah, oui ?...
 
Dénoncez certaines choses dérangeantes touchant aux intérets de la politique, de l’économie ou d'une certaine "nomenclatura" et vous verrez!
 
Contrôle de police indu et sans autres effets que vous ennuyer;
Révison de votre déclaration d'impôt;
Oubli de paiement des allocations familliles;
Préavis et difficultés d'embauche;
etc..
 
Je connais quelqu'un "de bien placé" qui en a fait l'amère expérience. Je n'ai pas le droit de citer de nom. Pour autant, il y a un cas connu de tous. Le fonctionnaire européen qui a fait chuter les huiles de la commission. Je ne me rappelle plus de son nom, dès que je le retrouve je l'inscris ici. C'est du domaine public.

Peut être aurai-je des "ennuis" en parlant librement ici?
 
On nous a conditionnés à tel point d’être la critique de nos concitoyens si l’on suit pas les "rails" prévus pour nous et à notre place.
 
Ils ne peuvent pas,
Ils ne veulent  ou n’osent pas,
Ils ne savent pas. ou sont désinformés.

A cause de cette démagogie distillée à coup de slogans
pseudo-écolos,
pseudo-patriotiques
pseudo-citoyens
pseudo-(neo)libéral
pseudo-tous et n'importe quoi,

Voter ! Cela change-t-il vraiment quelque chose ?

Au moyen-âge, ils y avaient les seigneurs d'une part et les serfs d'autre-part. Ces derniers taillables et corvéables, à merci.

En 2003, qu’y a-t-il de différent ? La forme mais le fond, lui, est toujours le même.

Nous travaillons et vivons dans des conditions souvent déplorables:
 
A travail égal salaire égal, demandez à une copine ce qu'elle en pense.
On décentralise en mettant des travailleurs dans des conditions folles. Renault Vilvorde, Sabena,…


On délocalise vers des pays où la main-d'oeuvre est moins chère (à quel prix?). On y met des enfants au travail et l'on crée du chômage chez nous. Pourquoi? Pour nous vendre des produits moins chers? Que neni! Soyons clairvoyants, le profit en revient aux seuls actionnaires.
 
Bien, si il s'agissait uniquement "du petit actionnaire" qui y met ses économies, dans un placement à risque rappelons le, cela irait encore. Mais NON, ceux-ci ne représentent qu'une infime partie de l'actionnariat. Ce sont les "grands" financiers qui toucheront des dividendes en milliers de dollars. Tout au plus le "petit" lui se contentera de centaine de dollars. mais entre un dividende en 000.000 et 000, il y a une marge.
 
Celle de la décence.
 
La décence qui voudrait ne pas mettre des êtres humains dans n'importe quelles conditions matérielles et morales de travail.
 
Ou peut-être dans les conditions d'un non emploi avec des sanctions à la clé car on est depuis trop longtemps dans les statistique. Alors que ce qui manque ce sont  les postes de travail.
 
Allez, je vous laisse en vous souhaitant une bonne continuation car tout est cyclique dans la vie et cela ne peut qu'aller meiux. Le tout est de savoir, ou de pouvoir, attendre.


18:18 Écrit par Alain. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |