27/02/2004

Dites monsieur Ducarme...

Monsieur Ducarme, Quand on est investi des responsabilités et de la mission qui étaient les vôtres, le minimum est de se montrer "bon gestionnaire".
 
Rien que cela suffit déjà à vous retirer tous mandats. Comment faire confiance en vos (in)capacités?
 
Ensuite, il est aussi d'autres personnes "forts" occupées, parfois dans des domaines bien plus importants que la politique (médecine, humanitaire, ou tout simplement le pain à gagner pour sa famille,...) il ne leur arrive pas de se tirer une balle dans le pieds comme vous dites.
 
Quand à vos assertions, notamment celle par laquelle vous affirmez ne pas être au-dessus des lois, ne tiennent pas. Puisque en "négligeant" vos déclarations est de ce fait une atittudes PAR DEFINITION au dessus des lois.
 
Ce n'est pas parce que vous affirmer le contraire qu'il est est ainsi. C'est trop facile! Et puis peut on encore vous croire?
 
Vous êtes, monsieur Ducarme, confronté à la dure réalité de celui qui s'est fourvoyé.
 
Enfin, pas si dure car vous ne manquerez sans doute pas de ressources par comparaison à un citoyen lamda. Vous n'avez pas eu à vendre pour payer l'amende.
 
Je vous laisse, j'ai un extrait de rôle à examiner.

00:54 Écrit par Alain. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.