06/06/2009

Lettre ouverte à la FOTA et la FIA pour la F1.

 Messieurs,

Je vous écris en français, veuillez m'en excuser, vous trouverez bien quelqu'un pour traduire. Ma connaissance de l'anglais n'est pas suffisante pour dire ce que je vous vous communiquer.

J'ai 66 ans, j'ai été sur les pistes et les courses de côte pendant 15 ans comme commissaire de route et comme membre de directions de courses. Comme les autres, cela a été le seul moyen à ma disposition pour "vivre" le sport automobile par catharsis.

En général, je préfère les rallys pour la simple et bonne raison que cela se passe sur des "routes". Néanmoins, j'aime aussi les courses sur pistes toutes catégories confondues.

Je suis donc un "fan" et même si le sport automobile à changé par rapport à ce que j'ai connu durant la fin des années soixante les années 70 et début 80, je continue à m'y intéresser.

C'est donc avec une minuscule connaissance du domaine que je vous écris.

A l'époque que nous vivons actuellement qui est celle d'une économie ne permettant plus les dépenses folles, une époque durant laquelle des gens n'ont pas le minimum vital, une époque où une prise de conscience écologique est devenue obligatoire, je ne peux que m'insurger devant l'attitude des écuries de F1 mais aussi d'autres catégories de voitures.

Les budgets que vous dépensez, atteignent un niveau totalement indécent. Le retour technique des compétitions automobiles sur la voiture de monsieur tout le monde n'a pas besoin, ne plus être aussi coûteux. De toutes façons, nous sommes entrés dans une période de récession économique et nous ne pourrons plus avoir autant de voitures que membres dans les familles!

De plus l'écologie ne le permet plus.

Devant cette indécence, je vous  prie de faire de votre côté un méa culpa, une analyse honnête et humaine. Acceptez donc les limitations des budgets proposés par la FIA.


Evidemment, toutes, je dis bien toutes les équipes doivent être mises sur pieds d'égalité et faire face aux mêmes règles.

Saint Exupéry disait que nous sommes tous responsables les uns vis à vis des autres. Je ne peux pas rester indifférent au sort du petit enfant africain qui se meure doucement dans les bras d'une maman désespérée toute aussi squelettique alors que le budget total d'une saison de F1 pourrait subvenir aux besoins vitaux d'une population déshérité.

C'est I N D E C E N T!

Bien sûr, il n'est pas question de supprimer les sports automobiles pas plus que les autres mais il est temps d'en revenir à plus de réalité sociale.

Je vous remercie d'avoir bien voulu porter attention à mon mail.
Je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.

ps.: je communiquerai cette lettre ouverte à d'autres organismes (FIA etc.) et à la presse.

12:38 Écrit par Alain. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : competition, f1, course, auto, automobile, fia, fota |  Facebook |